Dimanche 25 juillet 2021

Boxe : La Machine se gâte à Abidjan

Le Daishi de la boxe thaïlandaise en Côte d’Ivoire, Oly la Machine s’est accroupi face à un bulldozer de 130 kg, 1,97 m, Patrick Lisiecky, en demi-finale du championnat du monde WBCMUAYTHAI.

Excès de confiance, préparation approximative, trop grand optimisme ? Oly la Machine a déçu ses fans ce vendredi 18 juin dans ma salle omnisports de Treichville. Il était attendu, celui que le public ivoirien appelle « le Daishi de la boxe Thaïlandaise ».

Les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands. Très beau public de passionnés, enthousiaste. Retransmission de la soirée en direct sur la chaîne LifeTV. Soirée de gala, très fun avec petits fours...

Oly La Machine, le champion ivoirien était attendu. Il est monté sur scène sous les ovations de son public. « Oly est un démolisseur. Il va très vite », explique une habituée des couloirs de la boxe thaïlandaise en Côte d’Ivoire. Sauf que sur la route de sa gloire, se dressait une armoire à glace, le genre que les Ivoiriens appellent « les bébés anglais ». Sur la route de la gloire de l’Ivoirien, Patrick Lisiecky.

Et cette fois, l’opposition est de taille. Le combat est allé à son terme, cinq (5) reprises. L’Ivoirien a buté contre une charge trop lourde pour lui, peut-être aussi, défavorisé par la différence de masse. 27 kg de moins. « Il a manqué de véritables sparring-partners au plan national. Au troisième round, il n’avait plus de souffle. », analyse, l’air plutôt déçu, le président de la fédération MUAUTHAY de Côte d’Ivoire, Patrick Atlan.

Ses supporters y ont cru mais ils ont fini par se rendre à l’évidence : l’adversaire de la soirée était indémontable. Il faudra encore travailler, redoubler d’efforts, apprendre de cet échec.

Le Français Bilal Chareuf a remporté le combat chez les Mi-lourds face à Alexandrie Milos.

Partager

Journal Match Mali

 

  • Match Immeuble Adama Traoré ACI 2000, Bamako, près de la Place CAN
  • Cel: (00223) 76450717 / 75348082

 

Restez informé sur